La stérilisation des chats

stérilisation des chats

Pourquoi faire stériliser les chats

Vous l’avez sans aucun doute remarqué les chats errants sont de plus en plus nombreux. Cet aperçu n’est qu’un début car faute de moyen ou par négligence certains propriétaires omettent de faire stériliser leurs chats.

A SAVOIR : La maturité sexuelle de la chatte survient entre 4 et 12 mois avec une moyenne entre 6 et 9 mois. En fait le puberté survient lorsque la chatte atteint un poids correspondant à 75% de son poids adulte, ce qui correspond à une puberté vers un poids de 2 kgs pour les races de format moyen.

L’association ChatOcats, la Municipalité, & 30 Millions d’Amis sont en collaboration avec les Habitants pour les informer et les conseiller sur la stérilisation.

Une population féline bien contrôlée est toujours bien acceptée par les habitants :

  • Le chat est un animal craintif qui fuit devant le bruit et devant un inconnu
  • Il n’agresse jamais l’homme sauf quand celui-ci veut le saisir brutalement
  • Aucune des maladies propres au chat (FIV, leucose, coryza, typhus…) n’est transmissible à l’Homme, sauf la rage mais celle-ci a été éradiquée en France depuis 1995
  • Le chat est l’un des rares animaux à enterrer ses déjections, sauf le mâle en rut

La stérilisation, solution contre l’euthanasie

Hélas dans de nombreux cas, le devenir des chats errants vivant dans les lieux publics est encore l’euthanasie, conséquence principale de la surpopulation féline. Certains chats sont beaucoup trop sauvages pour l’adoption et les refuges et associations sont débordés depuis maintenant longtemps. Il existe pourtant une solution plus pérenne, plus efficace et surtout plus humaine de contrôler les naissances de chatons : la stérilisation !

Article L. 211-27 du code rural : « Le maire peut, par arrêté, à son initiative ou à la demande d’une association de protection des animaux, faire procéder à la capture de chats non identifiés, sans propriétaire ou sans gardien, vivant en groupe dans des lieux publics de la commune, afin de faire procéder à leur stérilisation et à leur identification conformément à l’article L. 214-5, préalablement à les relâcher dans ces mêmes lieux. Cette identification doit être réalisée au nom de la commune ou de ladite association. La gestion, le suivi sanitaire et les conditions de la garde au sens de l’article L. 211-11 de ces populations sont placés sous la responsabilité du représentant de la commune et de l’association de protection des animaux mentionnée à l’alinéa précédent. (…) »

Cette pratique permet de stabiliser la démographie en limitant les possibilités de reproduction, tout en maintenant une population locale qui évite l’envahissement du territoire par de nouveaux chats non stérilisés.

Stériliser c’est protéger !

schéma reproduction chat

Si vous avez besoin de conseils n’hésitez pas à nous faire appel à nous  Contactez-nous

Les avantages de la stérilisation

Pour les femelles :

  • Moins de risques de maladies graves (cancer des mamelles, infections de l´utérus)
  • Les périodes de chaleur disparaissent, entraînant l´arrêt des vocalises nocturnes et des marquages urinaires
  • Moins de fugues : Moins de risques d´accidents (circulation, maltraitance)
  • Moins de risques d´attraper des maladies sexuellement transmissibles pouvant être mortelles (leucose, sida du chat FIV, …)
  • Pas de portées de chatons successives : pas de démarches pour essayer de les placer, et pas de risque que certains d’entre eux se retrouvent livrés à eux-mêmes, à grossir les rangs des chats de la rue
  • Une meilleure qualité de vie et donc une durée de vie plus longue

Pour les mâles :

  • Diminution ou arrêt des marquages de territoire (urinaires ou griffades)
  • Moins de bagarres : moins de nuisances sonores et de risques que les chats se blessent par des griffures ou morsures pouvant donner lieu à des abcès
  • Moins de fugues : Moins de risques d´accidents (circulation, maltraitance)
  • Moins de risques d´attraper des maladies sexuellement transmissibles pouvant être mortelles (leucose, sida du chat FIV, …)
  • Une meilleure qualité de vie et donc une durée de vie plus longue

Et les inconvénients ?

Une fois stérilisés, les mâles comme les femelles auront tendance à prendre du poids. Pourquoi ? Car leur métabolisme modifié nécessitera moins d’énergie. Or, le chat ne réduira pas de lui-même la quantité d’aliments ingérés. Il leur faudra ensuite une alimentation adaptée car le surpoids se révèle néfaste pour un chat.

Les fausses croyances sur la stérilisation

Il est préférable de laisser une chatte faire une première portée avant de la faire stériliser.

FAUX ! Cette idée n’a aucun fondement scientifique, il s’agit plutôt d’une vue humanisée du chat. Une chatte n’a pas besoin d’avoir des chatons pour être équilibrée, et au contraire la faire stériliser avant ses premières chaleurs tend à réduire les risques de cancers mammaires ou d’infections de l’utérus.

La castration des mâles les rend apathiques, mollassons et gros.

FAUX ! La castration réduit grandement les risques de fugue des chats qui deviennent alors plus casaniers. Ils peuvent être plus calins et moins agressifs, mais restent malgré tout très joueurs et actifs pour peu qu’on les y incite. L’incitation au jeu permet donc de forcer les chats à bouger et dépenser de l’énergie ce qui contribue à éviter la prise de poids. Enfin, une nourriture adaptée (croquettes d’animalerie ou vétérinaire spécial chats castrés) permet de lui fournir exactement ses besoins nutritionnels.

Il est inutile de castrer un chat mâle.

FAUX ! Effectivement, votre chat mâle ne risque pas de ramener une portée de chatons à la maison en vous les laissant sur les bras ! Mais par contre songez qu’à chaque fugue ou escapade due à la présence de chattes en chaleur dans les environs, il devient le père d’un grand nombre de chatons qui risquent fort de devenir des chats des rues. Faire castrer son chat mâle permet de contribuer à diminuer le nombre de chats errants !

C’est bien de laisser les enfants assister au miracle de la naissance des chatons.

Attention ! Les chattes choisissent généralement un endroit douillet et tranquille, bien caché pour mettre bas. Souvent cela se passe la nuit. Il est effectivement très agréable de voir les petits chatons grandir et se développer petit à petit, mais… et après ? L’abandon ou l’euthanasie ne sont surement pas envisageables si le but était d’émerveiller les enfants ! Placer des chatons dans des nouveaux foyers n’est pas chose aisée, et il y a déjà tellement de chatons qui attendent d’être adoptés dans les refuges de protection animale, ou dans la rue. Prendre le risque d’augmenter le nombre de chats réduits à une vie misérable dans la rue, perdus ou abandonnés est-il vraiment si merveilleux ?

Je donne la pilule à ma chatte, il n´y a donc pas de risque !.

FAUX ! La pilule ne représente pas une bonne méthode de contraception si la chatte n’est pas destinée à avoir des petits. Certes, les hormones contraceptives agissent sur les chaleurs en les supprimant mais n’ont pas d’actions sur les différents problèmes hormonaux liés à la présence des ovaires. Les dérèglements hormonaux ou la sécrétion permanente d’hormones sexuelles, peuvent provoquer de très graves maladies, comme le cancer. Les chattes sous pilule, même quelques mois, sont sujettes fréquemment à des métrites (infection de l’utérus), des tumeurs et kystes ovariens ainsi que des tumeurs mammaires, tumeurs très souvent cancéreuses.